La Noirceur de John SAUL

Bienvenue à Villejeune, petite ville qui prospère à côté des bayous. Venez rencontrer ses citoyens de marque sur qui le temps ne semble pas avoir de prise. Si vous aimez le folklore, explorez les marécages et vous ferez connaissance avec ses habitants. On murmure que certains d’entre eux n’ont pas d’âme et qu’ils sont sous la coupe de l’Homme de l’Ombre. Mais tant que vous ne sortez pas la nuit, vous n’avez rien à craindre…

J’ai tendance à comparer les romans de John Saul à un soufflé au fromage : magnifique quand il sort du four et qui s’effondre dès qu’on s’en sert une part. La Noirceur est l’exception à la règle : le dénouement ne m’a pas déçue même s’il est un peu rapide à mon goût. Il y a, néanmoins, quelques incohérences dans le traitement de certains personnages qui ont parfois des réactions inadaptées. Dans l’ensemble, un petit roman d’horreur plutôt sympathique mais pas non plus extraordinaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s