Ma Houdan

Tout a commencé avec une poule. J’étais allée dans une jardinerie acheter un cactus pour un ami qui venait d’emménager et juste avant l’entrée du magasin, il y avait des cages à poules. Dans l’une d’elles, il y avait trois poules de la race Houdan. Elles ont pour principale caractéristique une coiffe de plumes sur la tête qui m’a irrésistiblement fait penser à ces chapeaux que portaient les femmes dans les années 30.

Mes connaissances sur cette période se résument aux romans de Craig Rice, dont je vous parlerais plus longuement dans un autre article, et à Al Capone.

D’où ce personnage qui répond au nom de Ma Houdan. Ma n’a rien d’une gentille grand-mère. En dépit de son grand âge, elle est à la tête d’une bande de gangsters et fait régner la terreur dans le pays. Grande adepte du poker, ne tentez pas de tricher contre elle : son œil d’aigle repère la moindre irrégularité et elle n’hésite pas à faire part de son mécontentement de façon percutante. On dit que sa coiffure est constituée des attributs de ses malheureux adversaires…

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s