La pierre de rêve de C. J. Cherryh

La pierre de rêve raconte les relations compliquées entre Arafel, la dernière des Daoines Sidhes qui protège la forêt d’Eald et les Hommes. On y croise une ferme paradisiaque protégée par le Gruagach, une créature apparentée aux Elfes, un roi légitime qui se bat contre un usurpateur et la Mort, sans oublier une enfant humaine qui devient amie avec Arafel, avant de la fuir.

Le roman est bien écrit, mais reste plat et ennuyeux pratiquement tout le long. Il y a un peu d’action vers le dernier tiers du livre, mais j’avoue ne pas avoir été sensible au charme de ce énième récit de la lutte des elfes contre l’avancée inexorable des Hommes. Rien de très original et le personnage d’Arafel, seule parmi les siens à être restée car trop attachée à sa forêt pour l’abandonner, ne suscite que peu d’intérêt. En résumé, à déconseiller aux amateurs de fantasy.

Publicité

Le cycle de Chanur de C. J. Cherryh

Le cycle se déroule au sein d’une Communauté spatiale qui regroupe sept races : les Hanis, les Mahendo’sat, les Kif, les Stsho, les T’ca, les Chi et les Knnn. Les quatre premières respirent de l’oxygène, les autres du méthane et restent tout le long du cycle les espèces dont les motivations sont les plus obscures.

Portrait d'une hani, un humanoïde félin

Les romans sont centrés sur les Hani, race d’humanoïdes félins qui ont accédé au voyage spatial grâce aux Mahendo’sat. Chaque clan hani est organisé comme les lions : un mâle entouré et protégé par ses sœurs, ses épouses et ses filles, jusqu’à ce qu’un mâle plus jeune prenne sa place par la force. Considérés comme instables et violents, les mâles n’ont pas accès à l’espace car jugés trop dangereux dans un vaisseau spatial.

Le cycle de Chanur compte cinq livres : Chanur / L’Épopée de Chanur / La Vengeance de Chanur / Le Retour de Chanur / L’Héritage de Chanur. Les quatre premiers suivent les aventures de Pyanfar Chanur, à la tête du vaisseau l’Orgueil de Chanur, le dernier est centré sur sa nièce Hilfy Chanur qui dirige l’Héritage de Chanur.

Lire la suite