Les Autres de James HERBERT

Nicholas DISMAS est un enquêteur à la tête de sa propre agence. Abandonné à la naissance par une mère qui n’a pas pu assumer ses difformités, il réussit à se créer une vie plutôt agréable grâce à ses amis et à son travail, en dépit des remarques ou des regards blessants qu’un grande partie de la société lui impose. Engagé pour retrouver le fils disparu à la naissance d’une riche veuve, il va devoir faire équipe avec une voyante, enquêter sur des pratiques monstrueuses et apprendre qui il est vraiment.

J’aime bien les livres de James Herbert, et ce roman ne fait pas exception à la règle, en dépit de ses nombreuses longueurs. Je regrette le premier chapitre qui à mon avis en dévoile trop sur l’histoire à venir. Dismas, qui porte le nom du criminel crucifié en même temps que Jésus et qui se repentit, est un personnage attachant : il ne se laisse pas abattre par ses handicaps et assume ses bons et ses mauvais côtés.

Ce roman m’a fait passer un bon moment, même si certains développements étaient selon moi un poil trop prévisibles. A lire si vous en avez l’occasion.

Fées, weed et guillotines de Karim BERROUKA

Marc-Aurèle Abdaloff, détective privé, voit débarquer dans son bureau une jeune femme étrange répondant  au doux nom de Jaspucine qui l’engage pour retrouver une autre femme avec pour seul indice un sourire. Aidé de son ami Etienne Petiot, chef du Bureau des Crimes Extrêmes et de Premier de la classe, policier, puits de sciences et tête à claques, il se retrouve mêlé à une affaires de fées.

Oubliez les fées de Disney penchées sur un berceau et prêtes à délivrer mille bénédictions sur la tête d’un nouveau-né. Les fées, c’est plus ce que c’était, mais elles sont nettement plus drôles. J’ai adoré ce roman, l’histoire, les personnages… Tout !

J’ai commencé à le lire alors que j’étais dans une file d’attente, dans un supermarché. Je dois vous avouer que je ne sors jamais sans un livre dans mon sac : je peux oublier rouge à lèvres, téléphone portable voir portefeuille, j’ai toujours un livre sur moi pour profiter de la moindre occasion. J’étais donc, à attendre, un sac de courses à mes pieds, des gens moroses tout autour de moi et le roman dans les mains.

J’ai lu la réplique suivante :  » (…) Le problème est que les assignats, aujourd’hui, ça a autant de valeur qu’un autographe de Justin Bieber au Hellfest. » et là, j’ai eu un début de fou rire qui m’a valu des regards perplexes, voir désapprobateurs des autres personnes en train de faire la queue. Même maintenant, en écrivant cet article, je ne peux pas m’empêcher de sourire. J’avais adoré Le Club des Punks contre l’Apocalypse zombie, je ne peux que vous recommander Fées, weed et guillotines. Karim BERROUKA est pour moi un auteur à suivre.

Vieux démons de Simon R. Green

Bienvenue dans le Nightside, le côté sombre de Londres où tous vos rêves et vos cauchemars peuvent devenir réalité. Vieux démons nous mène aux côtés de John Taylor, un détective privé qui a le don de trouver tout ce qu’il cherche.

Exilé dans le Londres normal pour fuir des ennemis qui veulent le tuer depuis qu’il est né, Taylor accepte de retourner dans le Nightside pour aider sa nouvelle cliente à retrouver sa fugueuse de fille.

L’histoire débute comme un roman policier, avant de prendre une dimension fantastique, sans oublier des passages dignes de romans d’horreur. J’aime beaucoup John Taylor et son côté classique : abandonné par sa mère qui ne lui a laissé que son don, John Taylor est à la recherche de ses origines et ne laisse jamais tomber un client. Il est entouré par une galerie de personnages qui ont tous une histoire étrange, fascinante ou tragique. Mon préféré reste celui de Suzie la Mitraille également connue sous les noms de Suzie Bang-Bang et de « Oh ! Mon Dieu ! C’est elle ! Fuyez ! »

Vieux démons est la fois tragique et drôle : Simon R. Green a développé un univers bourré de personnages et de lieux étonnants. L’histoire est bien menée et ne laisse aucun temps mort au lecteur : un roman qui permet de passer un bon moment et qui donne envie de lire la suite.