Amazone

Inspirée par ma relecture de « La Malédiction de Bethany » Robert McCammon qui trace un portrait terrifiant des Amazones.

Publicité

Le Mystère du Lac de Robert McCAMMON

Alors que Cory, un garçon de 12 ans, accompagne son père dans sa tournée de laitier, leur véhicule manque être renversé par une voiture surgie de nulle part qui fonce dans le lac. A son volant se trouve un homme menotté que le père de Cory ne pourra pas sauver. Ainsi commence « Le Mystère du Lac » qui relate un sublime morceau d’enfance mais aussi la quête d’un fils pour trouver la solution à un mystère qui taraude son père.

Ce roman a été publié initialement en 1991. On y trouve aucune allusion à internet ou aux téléphones portables. Pourquoi est-ce que j’ai décidé d’en parler aujourd’hui ? Tout simplement parce que s’il existait une catégorie pour les romans d’horreur dont les personnages principaux sont des enfants, ce livre serait automatiquement dans le top 3.

Cory nous raconte une enfance telle qu’elle devrait être pour tout le monde. Il nous rappelle cette période pleine de magies et de découvertes, où on commence à se défaire du cocon parental sans pour autant se précipiter vers l’âge adulte. Ce livre fait la part belle à l’imagination, à la vie et à la mort, au bonheur et à la souffrance, à l’amour et à l’amitié. Il parle aussi de tolérance, de la vie dans une petite ville, de fantôme, et, parce que l’auteur est américain, de baseball.

Ce roman fait partie des livres que j’emmènerais avec moi sur une île déserte. J’ai rarement lu une histoire qui m’a autant fait rire et pleurer, j’ai rarement refermé un livre avec un tel regret que l’histoire ne puisse pas continuer éternellement. Le Mystère du Lac est pour moi incontournable, même pour les lecteurs qui n’aiment pas l’horreur. A lire absolument !